Le pied d'athlète

pied_d'athlète.png
pied d'athlete.png

Vous observez un fendillement de la peau entre les orteils, des rougeurs, une sensation de brûlure en marchant?
Vous souffrez possiblement du pied d'athlète. Ce dernier est très répandu, contagieux et rend la marche très inconfortable et douloureuse.
Si vous êtes diabétique ou avez une maladie des ongles comme la mycose par exemple, consultez sans tarder un podiatre ou médecin spécialisé pour éviter d'aggraver la situation.

Il est toujours recommandé de consulter un spécialiste lors de l'apparition de symptômes afin d'obtenir un diagnostic.
Si vous détectez l’infection à ses débuts, il est possible d'acheter en pharmacie un médicament (antifongique topique) sous forme de crème, onguent, aérosol ou poudre. Vous pourrez obtenir des conseils de votre pharmacien.
Si l’infection est présente depuis plus longtemps, que les lésions sont plus sévères ou s’il s'agit de récidive, consultez sans tarder un médecin spécialisé.

Prévenez le pied d’athlète en :
 

  • Portant de sandales dans les lieux publics de baignade, les douches, vestiaires, etc.
     

  • Ayant une hygiène quotidienne de vos pieds (bien laver et sécher correctement entre les orteils)
     

  • Portant des bas en coton ou en fibre naturelle (changez de bas tous les jours ou dès qu’ils sont humides)
     

  • Ayant des semelles sèches et propres à l’intérieur des souliers et bottes (enlevez les semelles le soir pour les faire sécher et mettez une poudre antifongique)
     

  • Portant des chaussures moins serrées et qui apportent une bonne aération
     

  • Consultant un médecin pour faire traiter la transpiration excessive des pieds (antisudorifique sur prescription)


Ces mesures de prévention empêcheront également la récurrence ou réapparition du champignon.
Si vous constatez un problème ou si vous avez un doute, agissez sans tarder en consultant un médecin spécialisé.
Si elle n’est pas traitée rapidement, l’infection peut s’aggraver et dégénérer en mycose de l’ongle, voire en cellulite bactérienne (streptocoque ou staphylocoque) dans les pires cas.
Le pied d’athlète peut apporter des complications graves aux personnes diabétiques et autres personnes plus à risque.