L'onychomycose

mycose ongle.png
mycose-des-ongles.jpg
mycose.jpg

         L’onychomycose ou mycose de l’ongle est une infection causée par différents champignons (la plupart du temps des dermatophytes).
Ces derniers prolifèrent à la chaleur et humidité en se nourrissant de la protéine qu’on retrouve dans les ongles (kératine).
On peut observer plusieurs caractéristiques de la mycose de l’ongle, notamment qu’elle se trouve sur les côtés ou à la base de l’ongle et, qu’avec le temps, les zones affectées s’agrandissent et évoluent.

Voici quelques symptômes :


• L’ongle prend une teinte jaunâtre ou brunâtre
• Il peut devenir plus épais, mat, poreux et friable
• Il est douloureux au toucher


Bien que tous les ongles des pieds (et mains) peuvent être affectés, ce sont généralement les ongles des gros et petits orteils qui sont les plus touchés.

Prudence et vigilance accrue sont nécessaires, car l’onychomycose est très contagieuse et peut causer des dommages permanents aux ongles. Il est nécessaire de consulter un médecin spécialiste dès qu’on détecte un symptôme de mycose de l’ongle.

Sont particulièrement à risque les personnes suivantes :

  • Diabétiques
     

  • Agées (les études démontrent que 50 % des personnes âgées de plus de 70 ans ont une mycose de l’ongle)
     

  • Celles qui ont une circulation sanguine déficiente aux pieds
     

  • Celles qui ont un système immunitaire affaibli
     

  • Celles qui souffrent d’hypersudation (transpiration très abondante)

Les occasions ne manquent pas dans le quotidien et nous sommes tous de bons sujets si nous marchons pieds nus dans des endroits publics comme une piscine, un gymnase, une salle d’entraînement, un bain sauna, salle de yoga, tapis d’exercice, etc.
Ces lieux favorisent le développement et la prolifération du champignon responsable de la mycose de l’ongle.
Les spores du champignon sont très résistantes et très contagieuses. Elles peuvent demeurer longtemps sur le sol, dans les serviettes, les bas, tapis, etc.

Mais, même si vous ne fréquentez pas ces endroits, vous pourriez aussi être affecté par la mycose de l’ongle si vous portez des souliers ou des bas qui emprisonnent l’humidité ou encore si l’hygiène de vos pieds laisse à désirer.

Nous menons des vies très actives dont le rythme s’accélère de plus en plus ce qui, parfois, nous amène à être plus négligents par rapport à l’aspect de prévention.
Lorsque vous fréquentez des lieux publics comme la piscine, les douches, les vestiaires, saunas, etc. :

 

  • Portez des sandales
     

  • Utilisez votre propre serviette (et ne la partagez pas!)
     

  • Prenez le temps de bien sécher le dessus et dessous de vos pieds en insistant entre les orteils
     

  • Ne mettez pas (ou ne remettez pas) des vêtements et bas humides
     

  • Utilisez un aérosol antifongique ou mettez de la poudre dans vos bas et souliers
     

En d’autres temps :
 

  • Examinez vos pieds et orteils après les soins d’hygiène quotidiens
     

  • Nettoyez les coupe-ongles et ciseaux utilisés dans une solution d’alcool après chaque utilisation
     

  • Ne partagez pas vos instruments comme les coupe-ongles et les ciseaux
     

  • Portez des souliers et bottes qui permettent une aération adéquate
     

  • Portez des bas qui absorbent la transpiration, préférablement en coton ou fibre naturelle
     

  • Changez de bas s’ils sont humides


Si vos ongles sont infectés par la mycose, assurez-vous de bien désinfecter vos mains chaque fois que vous les touchez.

Les personnes atteintes de diabète, âgées,  ayant une mauvaise circulation sanguine, une transpiration abondante et qui ont un système immunitaire faible devraient être vigilantes et consulter un professionnel au moindre doute.

Comme les champignons se multiplient dans les environnements humides et chauds et qu’ils sont contagieux, il faut éviter les facteurs favorisant leur prolifération et propagation.
Partager des vêtements, bas, serviettes, souliers pourraient devenir une source de problèmes si vous êtes malheureusement en présence de la mycose de l’ongle.


Évitez particulièrement :
 

  • De porter des bas en matières synthétiques

  • De marcher nu-pieds dans des souliers fermés, sans aération
     

  • De marcher nu-pieds dans des endroits publics (par exemple, piscines, douches, vestiaires, salles d’exercice)
     

  • D’utiliser la serviette d’une autre personne
     

  • D’utiliser un coupe-ongles ou ciseau d’une autre personne ou qui n’ont pas été préalablement stérilisés
     

  • De mettre du vernis sur vos ongles si vous êtes infecté par la mycose.